Site de l'université de Franche-Comté
Num langues

Présentation du séminaire

La pratique des langues par les étudiants spécialistes d'autres disciplines est devenue un enjeu majeur pour l’enseignement supérieur, notamment dans un contexte de mobilité accrue des différents publics et de la préoccupation renforcée des universités pour l’insertion professionnelle de leurs étudiants. Cet enjeu est souligné dans différents textes règlementaires — l’arrêté licence du 1er aout 2011 précise que la formation assure à l’étudiant des compétences linguistiques, se traduisant notamment par la capacité à lire, écrire et s’exprimer dans au moins une langue étrangère vivante ; l’arrêté master du 25 avril 2002 précise que le diplôme de master ne peut être délivré qu'après validation de l'aptitude à maîtriser au moins une langue vivante étrangère — ou par la mise en place du certificat de compétences en langues pour l'enseignement supérieur (CLES). Il fait écho aux préconisations européennes concernant notamment les compétences clés pour la formation tout au long de la vie. 

 

Ces dernières années, cette pratique a évolué positivement dans les universités, même si la marge de progrès est encore sensible pour être à la hauteur des ambitions de l'enseignement supérieur. En particulier, pour répondre aux besoins croissants en langues en général, et des langues de spécialité en particulier, liés au développement de la mobilité étudiante, à la professionnalisation des filières et à l'internationalisation de la recherche. Les dispositifs d’enseignement-apprentissage des langues sont ainsi appelés à évoluer, à se renforcer, à gagner en efficacité.

 

 Les technologies numériques, par les potentialités qu’elles portent en terme de nouvelles formes de communication pédagogique, d'accès aux savoirs et d'accompagnement des apprentissages, peuvent constituer des moyens et une opportunité pour la mise en place de dispositifs efficaces pour la pratique des langues par les étudiants spécialistes d'autres disciplines.

 

Le séminaire de Besançon se propose d’interroger cette opportunité, de mettre en avant la plus value que peut apporter le numérique dans certains dispositifs didactiques (sur mesure, décloisonnement, ubiquité, nouvelles temporalités), de valoriser des initiatives qui ont fait leurs preuves et d’ouvrir des horizons. Il pourra permettre de dégager éventuellement des pistes de travail sur la question du numérique au service des langues.

 

Le séminaire sera l’occasion d’aborder les thématiques suivantes :
- Les centres de langues
- La formation et l’évaluation des compétences linguistiques
- L’accompagnement des étudiants
- Les dispositifs hybrides
- La télécollaboration
- L’intercompréhension

 

Publics visés

- Responsables de formation et de centres de langues

- Intervenants dans des centres de langues

- Enseignants et chercheurs impliqués dans le domaine de l’enseignement des langues